top of page
TAPALA

TAPALA est né dans le Finistère, sous haute influence de la new wave et de la mer.
 

Étienne Daho et les Cure ont tourné sans fin dans les oreilles de David et ont été ses plus fidèles amers. Il n'a jamais cessé de s'abreuver de musique en tous genres et d'y puiser l'inspiration pour ses pop songs en français. Écrire dans la langue de Molière et des Innocents était une évidence.

L'écriture et la musique, ses deux passions, ont accouché de chroniques musicales pendant une dizaine d'années - sur le blog Les Disques Dans La Peau - mais depuis l'adolescence, il a toujours écrit des chansons. Comme on pose des jalons. Comme on tient un journal. Sans calcul ni recette. Comme ça venait. Chacune a donc encapsulé un moment de vie et des influences, plus ou moins conscientes. Et comme ces vignettes personnelles ont aussi quelque chose d'universel, les voilà qui osent se montrer.

Elodie, bercée elle aussi par la pop depuis son plus jeune âge partage sa vie et son micro. D'une enfance passée auprès d'un frère fan des Beatles et des Beach Boys, elle a gardé une aisance naturelle pour les deuxièmes voix et apporte de la lumière dans le mix.

TAPALA, c'est souvent ces deux voix qui s'entremêlent, des chœurs croisés et des harmonies qui font décoller les refrains et une poésie à même de transcender le quotidien.

Et un bon paquet de pop songs en stock dans les embruns.
À suivre.

bottom of page